Connaissez-vous le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent est une approche alimentaire qui implique l’alternance entre des périodes de jeûne et des périodes de repas. Il existe plusieurs méthodes de jeûne intermittent, mais elles ont toutes en commun l’idée de restreindre la période pendant laquelle vous pouvez manger.

Depuis des millénaires, le jeûne a été un moyen privilégié pour purifier le corps et l’esprit. Dans les dernières années, des chercheurs ont démontré que le jeûne pouvait s’avérer bénéfique pour plusieurs conditions médicales, dont la prévention du cancer et du diabète. De plus, une approche recréant les conditions du jeûne, appelée « diète cétogène », peut aussi traiter l’épilepsie et prévenir le déclin cognitif.

ATTENTION : le jeûne intermittent est très puissant à condition de le considérer comme un mode de vie, une hygiène de vie et non un régime.

En tant qu’hygiène de vie, les bénéfices du jeûne intermittent peuvent varier d’une personne à l’autre, mais voici quelques avantages potentiels qui ont été observés dans des études scientifiques et rapportés par certaines personnes :

  1. Perte de poids : le jeûne intermittent peut aider à réduire l’apport calorique global, ce qui peut contribuer à la perte de poids. De plus, il peut favoriser la perte de graisse corporelle en encourageant le corps à utiliser les réserves de graisse comme source d’énergie.
  2. Amélioration de la sensibilité à l’insuline : le jeûne intermittent peut aider à stabiliser la glycémie en améliorant la sensibilité à l’insuline. Cela peut être bénéfique pour les personnes atteintes de diabète de type 2 ou en prévention de cette maladie.
  3. Santé cardiaque : certaines études suggèrent que le jeûne intermittent peut réduire les facteurs de risque de maladies cardiaques, tels que la pression artérielle, le taux de cholestérol et les niveaux de triglycérides.
  4. Longévité : des recherches sur des modèles animaux ont montré que le jeûne intermittent peut augmenter la durée de vie en améliorant la santé métabolique et en réduisant le stress oxydatif. Le jeûne intermittent peut améliorer la digestion, le sommeil, la qualité de la peau et le tonus général.
  5. Autophagie : le jeûne intermittent peut déclencher un processus cellulaire appelé autophagie, au cours duquel les cellules éliminent les composants endommagés ou obsolètes, ce qui peut contribuer à la santé cellulaire et à la prévention de maladies.
  6. Amélioration de la santé du cerveau : certaines études suggèrent que le jeûne intermittent peut favoriser la neuroplasticité, améliorer la cognition et potentiellement réduire le risque de maladies neurodégénératives.
  7. Amélioration des fonctions cognitives : le jeûne intermittent peut aider à améliorer les fonctions cognitives, telles que la mémoire et la concentration.
  8. Réduction de l’inflammation : le jeûne intermittent peut contribuer à la réduction de l’inflammation dans le corps, ce qui est associé à de nombreuses maladies chroniques.
  9. Réduction du risque de maladies chroniques : des études ont montré que le jeûne intermittent peut aider à réduire le risque de maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, le cancer et la maladie d’Alzheimer.
  10. Augmentation de l’énergie : le jeûne intermittent peut aider à augmenter l’énergie, en particulier chez les personnes qui souffrent de fatigue chronique.

Il est important de noter que les résultats du jeûne intermittent peuvent varier d’une personne à l’autre, et il n’est pas recommandé pour tout le monde. Il peut être contre-indiqué pour certaines personnes, comme les femmes enceintes, les personnes atteintes de troubles de l’alimentation, les personnes très actives ou ayant des besoins nutritionnels spécifiques. Il est préférable de consulter un professionnel de la santé avant d’adopter un régime de jeûne intermittent pour s’assurer qu’il est sûr et adapté à vos besoins individuels.

Pour découvrir le jeûne intermittent, je vous invite à regarder ce documentaire de 18 minutes sur Radio-Canada : https://ici.radio-canada.ca/tele/decouverte/site/segments/reportage/62432/jeune-sante

Sinon, vous avez le même contenu, mais en version texte ici : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1084279/jeune-sante-diabete-cancer-longo-diete-cetogene-epilepsie-alzheimer

Pour aller plus loin : https://www.rtl.fr/actu/conso/en-allemagne-le-jeune-therapeutique-est-tres-pratique-et-parfois-meme-rembourse-7771093626 – Voir également cet article sur Radio-Canada (2022)

Cela dit, manger est un plaisir donc une action qui booste la dopamine et comme c’est une hormone hautement addictive (voir ce billet), beaucoup de personnes n’apprécieront pas l’idée du jeûne même si cela leur permettrait de ra-jeûnir ! 😉 Jeûner ou déjeuner, telle est la question…

Je pratique le jeûne intermittent depuis 10 ans (méthode OMAD) et je ne vois que des bénéfices. Pour éviter des risques de carence, j’utilise un complément multivitamines et minéraux (un comprimé par jour) et un complément oméga-3. Si vous souhaitez vous lancer, voici les options qui s’offrent à vous :

  1. Le jeûne de 16/8 : il s’agit de jeûner pendant 16 heures par jour et de manger pendant une fenêtre de 8 heures. Par exemple, vous pourriez jeûner de 20 heures à 12 heures le lendemain et manger de 12 heures à 20 heures. Cette option est la plus courante.
  2. Le jeûne de 12/12 : c’est une méthode simple où vous jeûnez pendant 12 heures et mangez pendant les 12 heures restantes de la journée.
  3. Le jeûne de 20/4 : il s’agit de jeûner pendant 20 heures et de manger pendant une fenêtre de 4 heures.
  4. Le jeûne de 5/2 : cette méthode implique de manger normalement pendant cinq jours de la semaine et de jeûner (ou de consommer très peu de calories) pendant deux jours non consécutifs.
  5. Le jeûne du guerrier : il consiste à jeûner pendant une période allant de 20 à 24 heures une à deux fois par semaine. Vous pouvez choisir un jour spécifique de la semaine pour cela.
  6. Le jeûne alterné : avec cette méthode, vous alternez entre des jours de jeûne où vous consommez très peu de calories et des jours de repas normaux. En résumé, vous mangez un jour sur deux ! Ce régime est le plus dur de toutes les méthodes de jeûne intermittent.
  7. Le jeûne à long terme : le jeûne à long terme implique des périodes de jeûne de plusieurs jours, parfois même une semaine ou plus. Cette méthode doit être entreprise avec prudence et sous la supervision d’un professionnel de la santé.
  8. Le jeûne circadien : il s’agit de s’aligner sur le cycle naturel du corps en ne mangeant que pendant la journée et en jeûnant pendant la nuit. Elle vise à synchroniser votre alimentation avec votre horloge biologique, ce qui peut améliorer votre santé métabolique et hormonale.
  9. Le jeûne intermittent flexible : cette méthode consiste à jeûner pendant une période définie chaque jour, mais à adapter cette période en fonction de vos besoins et de votre mode de vie.
  10. Le saut de repas aléatoire : vous sautez un ou plusieurs repas de façon spontanée, selon votre faim, votre emploi du temps ou vos envies.
  11. La méthode Eat Stop Eat : cette méthode consiste à jeûner pendant 24 heures une ou deux fois par semaine, généralement du dîner d’un jour au dîner du lendemain.
  12. La méthode OMAD (one meal a day) : cette méthode consiste à manger un seul repas par jour, à vous de choisir ce repas ! C’est la méthode que j’ai choisie, mais j’arrête ce jeûne quand je dois faire des efforts physiques importants. Je peux donc manger trois repas par jour certains jours, puis reprendre le jeûne ensuite parce que ce n’est pas une religion, mais une hygiène de vie. Il existe des preuves historiques que les Romains ne mangeaient qu’un seul grand repas par jour avant que le petit-déjeuner ne commence à gagner en popularité au Moyen Âge. La plupart des personnes qui suivent la méthode OMAD choisissent de manger leur repas unique le soir.

RAPPEL : le jeûne intermittent est très puissant à condition de le considérer comme un mode de vie, une hygiène de vie et non un régime.

Vous pouvez manger comme vous le souhaitez lorsque vous ne jeûnez pas sauf si vous devez suivre un régime particulier sur les conseils d’un professionnel de la santé. Par ailleurs, il est très important de boire beaucoup quand vous jeûnez, si possible de l’eau ! Je pense boire 3 à 5 litres d’eau par jour en dehors du repas selon mon niveau d’activité et le niveau de chaleur.

Le choix du type de jeûne intermittent le plus adapté dépend de vos objectifs, de votre mode de vie et de votre état de santé. Si vous êtes débutant, il est recommandé de commencer par un jeûne intermittent 16/8, 12/12 ou 5/2. Si vous êtes habitué à manger régulièrement, il est important de commencer progressivement. Commencez par un jeûne intermittent 16/8 ou 12/12 pendant quelques jours, puis augmentez la durée du jeûne progressivement.

Qu’en pensez-vous ?

Pour aller plus loin sur ce thème, voir mon article : 10 principes pour vivre 100 ans de plénitude !


>>> Conférence : L’intelligence collective pour atteindre l’excellence décisionnelle. Pour vous inscrire…

>>> Formation sur l’excellence décisionnelle : la clé du succès dans l’excellence opérationnelle. Pour vous inscrire…


Abonnez-vous à ce blog pour recevoir les nouvelles publications

Author: Olivier Zara

https://www.linkedin.com/in/olivierzara/

One thought on “Connaissez-vous le jeûne intermittent ?”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *