CANADA… the Way the World should be ?

Depuis le 21 octobre 2009, je suis citoyen canadien ainsi que ma femme (mes enfants sont nés au Canada donc ils avaient déjà la nationalité).

Alors, quelques photos pour fêter ce moment important :

thewaytheworld_petit

Un canadien m’a offert ce porte-clés en 2002 : “CANADA… the Way the World should be“.

Il fallait que je vérifie si c’était vrai, voilà comment tout a commencé !

Remise des certificats de citoyenneté à Halifax en Nouvelle-Ecosse :

2009-10 Fannie & Olivier 004_petit

Mais la citoyenneté canadienne, ça se mérite :

Olivier en homme des nieges 7

Il faut aussi savoir marcher sur la mer… c’est plus facile l’hiver !

Olivier sur la plage_petit

Après le Nouveau-Brunswick (1 an à Moncton) et la Nouvelle-Ecosse (5 ans à Halifax), je suis installé à Montréal au Québec depuis le 15 février 2010.

Une découverte sur le poulet qui va changer le monde !

Après la grippe aviaire puis la grippe porcine, vous n’avez plus confiance dans les zanimaux ? Pourtant, il semble bien que le poulet pourrait apporter une solution à la crise que nous vivons !

Doug Zongker, un chercheur de l’université de Washington, a publié un rapport pour expliquer sa découverte :

http://isotropic.org/papers/chicken.pdf

(Je sais….le document est assez technique surtout les schémas mais il faut tout lire pour vraiment comprendre la puissance de cette découverte).

Toutefois, si vous ne comprenez pas tout, Doug Zongker vient de donner une conférence :

Dirigeants américains et changement climatique

A lire sur Yahoo News :
Les P-DG américains ne réfutent plus le changement climatique

Extraits :

“Les membres du Business Council, un groupe de dirigeants des 120 premières compagnies américaines, ont profondément changé leur point du vue sur le changement climatique […]. Aucun des membres n’a remis en question l’existence du changement climatique. […] …au sein de cette instance, la discussion peut se résumer ainsi : Le changement climatique est une réalité, il pose des défis majeurs et l’humanité devra faire un effort pour répondre à ces défis.”

Good news ! Ils ont pris conscience de… maintenant, il faut juste passer de la prise de conscience au plan d’action puis à sa mise en œuvre. Quand ?

Votez pour le prix Pinocchio du développement durable !

Patricia Ravet, présidente de Fidarec, vient de m’envoyer un message annonçant l’ouverture des votes pour le “Prix Pinocchio du développement durable“. Ce prix a pour objectif de sanctionner le décalage entre le discours des entreprises et leurs actions en matière de développement durable. On devrait aussi créer un prix Pinocchio du Web 2.0 mais c’est hors sujet pour ce billet !

Voici un extrait du site qui organise le vote :

“Le concept de développement durable, comme «mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs», fait désormais partie du langage courant grâce à l’engouement nouveau pour la protection de l’environnement, la défense des droits humains et une plus grande solidarité internationale.

Mais de nombreux acteurs, dont certaines entreprises françaises figurant parfois parmi les plus puissantes au monde, l’ont malheureusement récupéré à des fins purement cosmétiques. Un discours engagé sur le développement durable est ainsi souvent utilisé pour masquer les impacts réels de leurs activités, tout en améliorant leur image auprès des clients et actionnaires.

En 2008, plus personne ou presque ne conteste l’urgence environnementale et sociale au niveau planétaire. Mais les entreprises, acteurs économiques de poids, ont fait trop peu de progrès en termes de responsabilité sociale et environnementale. Il est nécessaire de mettre fin au double-discours. Qui ment ? Qui n’a de vert que la couverture de son rapport de développement durable ?

Pour l’année 2009, les nominés pour le prix Pinocchio sont les suivants :

Prix Pinocchio “Droits humains”

  • PERENCO
  • CREDIT AGRICOLE
  • MICHELIN
  • BOLLORE

Prix Pinocchio “Environnement”

  • TOTAL
  • BNP PARIBAS
  • SOCIETE GENERALE
  • AREVA

Prix Pinocchio “Greenwashing”

  • EDF
  • HERTA
  • PEUGEOT
  • FRANCE BETTERAVES

En voyant ce projet, je pense aux professionnels qui à travers leur CV et lettre de motivation cherchent à avoir une bonne image au lieu de construire une image authentique, c’est-à-dire juste une image VRAIE. Quand on interroge les recruteurs, on découvre 70% de CV truqués ou enjolivés. A quand le prix Pinocchio du CV le plus faux ?

La fin du pétrole au Québec ?

Comme vous le savez (peut-être), je vis au Canada en Nouvelle-Ecosse (auparavant au Nouveau-Brunswick et sur le départ pour Montréal !). De temps en temps, je regarde les actualités sur Radio-Canada. J’apprécie beaucoup le travail des journalistes ici : on parle de tout sans tabou, avec une ouverture d’esprit et dans une vraie logique de débat.

Voici un petit débat de 9 mn que je trouve éclairant et surtout qui pose les bonnes questions (pour les réponses, il faudra encore attendre !) :

Cliquez sur l’image pour démarrez la vidéo…

Image radio canada

Est-ce que le Vert est dans le fruit ?

Dans son dernier livre, Véronique Anger, journaliste et écrivain, dénonce les “écolomaniaques” qui portent atteinte à la liberté de pensée et d’expression. “La dernière Croisade. Des Ecolos … aux Ecolomaniaques !” sortira en librairie le 24 novembre 2009 aux éditions L’Arganier – Collection Pertinences. Cliquez ici pour le commander sur Amazon…

Il y aurait une sorte de ministère de la propagande et de la désinformation veillant à ce que toute personne contestant les théories scientifiques des écolo-alarmistes soit neutralisée rapidement.  Claude Allègre fit ainsi l’objet d’un lynchage médiatique en réaction à son article publié dans L’Express en octobre 2006 et dans lequel il osait émettre des doutes sur les causes profondes du réchauffement climatique.

Ce livre a pour objectif de faire résonner/raisonner les idées !

Le résumé

« Au diable les apôtres de l’Apocalypse qui assènent, décrètent, menacent, dénoncent et nous promettent la fin du monde parce que nous avons péché ! Aux piloris tous ces prophètes de malheur et leur rengaine moralisatrice ! Aux oubliettes les prédicateurs climatologiquement corrects et leurs prêches catastrophistes ! Non contents de nous culpabiliser, ces Cassandre démotivent nos jeunes en distillant dans les esprits la peur écologique.
Quelqu’un se devait de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Sociologues, anthropologues, philosophes, théologiens et autres spécialistes « légitimes » se réfugient dans un silence inquiétant face à la montée de ce qui ressemble de plus en plus à l’émergence d’une nouvelle religion intolérante. Depuis la nuit des Temps, l’être humain n’en finit pas de s’interroger sur son origine, sa raison d’être ou sa finalité. Son ignorance à peu près complète des secrets de l’univers a de quoi rendre nerveux…
Troisième millénaire ou non, chez le petit peuple comme dans l’élite intellectuelle, les terreurs collectives irrationnelles ont encore de beaux jours devant elles. De même que l’illusion récurrente de pouvoir sauver l’humanité en sacrifiant quelques victimes. Il serait sage de ne pas l’oublier…».

Doit-on accepter, sous prétexte de bonnes intentions, un nouveau dogme religieux ? A qui profite cette écolomania ? Telles sont les questions posées par Véronique Anger.
Avec une rafraîchissante impertinence, l’auteur harangue le public dans le pur style des essais anglo-saxons. Elle incite le lecteur à réfléchir et à prendre du recul vis-à-vis de l’écolomania qui s’apparente, selon elle, de plus en plus à une croisade des Temps modernes.

Sommaire

AVANT-PROPOS : LE « VERT » EST DANS LE FRUIT…

AU DIABLE LES PROPHETES DE L’APOCALYPSE !

Epidémie d’écolomania – Une vérité qui dérange, une vérité absolue ? – Les sceptiques contre l’intégrisme écologique – Le « gros bon sens » inuit – Les dangers du climatologiquement correct – Convertir le « bon sauvage » – Une urgence planétaire – La chasse aux sorcières est ouverte.

LA VERITE EST AILLEURS…

D’autres pistes pour expliquer le réchauffement ? – Le soleil, la mer et les nuages – Un dialogue de sourds – Energies « propres » combien ça coûte ? – Un projet tué dans l’œuf… – Scier la branche…- A qui profite la pile à hydrogène ? – La voiture électrique ne date pas d’hier… –

LE CLIMATOLOGIQUEMENT CORRECT, PAROLE D’EVANGILE ?

L’enfer est pavé de bonnes intentions – Catéchèse obligatoire – La vie devant soi…- Un juste châtiment – La colère des dieux – Pensée magique et bouc-émissaire – Une question d’ordre public – L’évangélisation des foules – Al Gore sait ce qui est bon pour nous… – Une véritable profession de Foi – Paris vaut bien une messe… – Un Grenelle Environnement.

LA POUTRE DANS TON ŒIL…

Du pétrole, mais pas beaucoup d’idées… – Mauvaise Foi ? – Boire la coupe jusqu’à la lie – Taxe carbone : une usine à gaz… – Quand « le maître du rite déchaîne les monstres »… – Les marchands du Temple et le filon du « vert » – Une arme de « manipulation massive » – Diviser pour régner – Un acte de contrition parfait – Des remèdes pires que le mal ? – Vers la manipulation climatique – Le syndrome de l’enfant-roi.

CONCLUSION : PARDONNEZ-NOUS CAR NOUS AVONS PECHE…

Au loup ! ou l’arbre qui cache la forêt – La « faim » du monde – Pardonnez-nous car nous avons péché… – « L’improbable n’est pas certain » – Ecologie et lutte contre la pauvreté, c’est possible – De plus en plus d’initiatives voient le jour – Le sens de la vie ?

Biographie de l’auteur

Véronique Anger-de Friberg, journaliste et écrivain française installée au Canada. Fondatrice et rédactrice en chef de la publication en ligne Les Di@logues Stratégiques. Auteur d’une dizaine d’ouvrages dont : Les Di@logues Stratégiques. Mieux comprendre la complexité et l’évolution du monde préfacé par le scientifique Joël de Rosnay (Des idées et des Hommes, 2007), Scandales à l’Elysée. Des réseaux mafieux corses à l’international terrorisme, de l’affaire des plombiers aux otages du Liban avec Robert Montoya (JM Laffont éditeur, 2004).

Une vidéo de l’auteur présentant son livre