Le pic pétrolier mondial ? (Peak Oil)

Le pic pétrolier (Peak Oil), c’est maintenant !

Voici le témoignage d’un expert sur Radio-Canada (RDI) le 3 septembre 2009 (il y a une pub avant de 10 secondes !) :

petrole

Ce que j’ai trouvé intéressant :

– Le pic pétrolier mondial, c’est maintenant et … nul part ailleurs !

– Les nouveaux gisements découverts et à découvrir vont difficilement compenser les pertes de rendement des gisements existants. Leur exploitation sera très coûteuse et prendra du temps.

– Le prix du baril de pétrole ne descendrait pas en-dessous de 70$… à moins d’un miracle : du pétrole synthétique ?

Qu’en pensez-vous ?

Author: Olivier Zara

www.olivier-zara.com

3 thoughts on “Le pic pétrolier mondial ? (Peak Oil)”

  1. Si l’on découvre même de nouveaux gisements, cela ne fait que reporter le problème à plus tard.
    Le coût de l’énergie sera élevé, ce qui aura un impact négatif sur l’économie. Ce coût qui doit être répercuté sur les biens produits conduira à devoir produire des biens à un prix élevé, et donc à les vendre à un prix élevé.
    Si même l’on découvrait la solution miracle du pétrole synthétique, on ne résout pas le problème des gaz à effets de serre. Au contraire, on ne fait que l’aggraver.
    Les énergies renouvelables me parraissent la seule alternative, avec un beau potentiel à long terme.

    Eric

    1. Bien d’accord ! Par ailleurs, si les prix sont plus élevés, cela va attaquer le pouvoir d’achat donc la consommation donc… la croissance donc l’emploi. Il est urgent de trouver des alternatives énergétiques ayant un faible coût.

  2. Pour reprendre Pierre Desproges qui disait “Je le dis c’est pas pour cafter mais nos féroces soldats y font rien qu’à rugir dans nos campagnes”.
    “Je le dis c’est pas pour cafter mais nos vertueux experts/gouvernements font rien qu’à tout dégueulasser et piquer dans nos poches pour nous faire nettoyer leur saletés”.
    Le retour du charbon et l’histoire des bovins vont faire causer les braves gens dans les chaumières. Oyez, oyez bonnes gens, les bêtises ne s’effacent plus aussi facilement, dormez tranquilles, les prophètes officiel vont de moins en moins raconter de bêtises. Et si la solution des économies d’énergie venait d’un meilleur usage d’Internet ? Il paraît que Air France perd de la marge, de moins en moins de gens dans les classes affaires ! Les politiques adorent les voyages, un politique n’a pas grand chose à faire, il a du temps à perdre dans les avions. Des femmes et hommes affairés par des tas de choses différentes prennent l’habitude de causer entre-eux sans passer par la case tarmac.

Leave a Reply